François Weigel

PRESS RELEASE 

recitals      concertos     conferences     compositions

chambermusic     interviews     what others are saying

 turangalîla



 RECITALS :



Symphonie pour un nouveau monde : il y a dix ans, S.A.S Albert II de Monaco créait sa fondation dédiée à la protection de l'environnement. Afin de célébrer cet anniversaire, le prince avait imaginé un concert au sein de la salle Gaveau à Paris, avec comme maître de cérémonie, son ami le journaliste Stéphane Bern, et les frères Capuçon, Hélène Mercier-Arnault, Ruggero Raimondi, le pianiste François Weigel.  

8/03/2017 - Point de Vue 

  



 

François Weigel à Gaveau : Un merveilleux artiste complet, à la fois, pianiste, compositeur et chef d'orchestre. Irrésistible.

20/01/2010

Figaroscope



François Weigel a offert à son auditoire un récital des plus impressionnants. Le pianiste a donné un véritable moment de grâce dans un récital Chopin grâce à son interprétation à la fois sensible et passionnée. Durant ce concert, le pianiste est apparu avec son élégance, sa retenue et surtout tout son talent : un jeu à la fois vif, brillant et un toucher souple et sensible qui a emporté l'adhésion d'un public debout. Un véritable tonnerre d'applaudissement a salué cette brillante prestation. Le pianiste a alors proposé un Nocturne de Chopin interprété avec beaucoup d'émotion et un second bis plus ambitieux et pour le moins original : le Gloria de Vivaldi, transposé pour le piano pour la première fois en direct !

Emilie Nénert - 21/07/2009

L'Union



Artiste complet et pianiste atypique, François Weigel se promène avec une dextérité déconcertante dans tous les répertoires. Pianiste accompli mais aussi compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, François Weigel est capable de tout : jouer sur un rythme de jazz les cadences du Concerto de Mozart avec l'Orchestre de Saint-Pétersbourg, livrer en pleine interview une impro ébourrifante sur une chanson d'Edith Piaf, diriger l'Orchestre de Zagreb ou les choeurs de l'Opéra Bastille, citer Albert Camus, faire pleurer sur Messiaen, embraser la salle Gaveau avec Gershwin et Fats Waller... avec une décontraction surprenante dans le milieu parfois austère de lamusqieu classique. Il est aussi de ces interprètes qui savent créer la rencontre avec le public. 

Festival de Reims  2010



Un interprète touchant, au jeu léger et poétique, et qui sait immanquablement créer la véritable rencontre avec le public.

23/01/2008

Le Figaro



La splendeur de Chopin. François Weigel s’est joué avec maîtrise et virtuosité des problèmes posés par les œuvres, égrenant les nombreuses notes sans regarder son clavier… Il a donné une interprétation particulièrement fluide de ces études. L’émotion était au rendez-vous. Sens du rythme, alternance de la puissance et de la mélancolie, tout exprimait la souffrance romantique de Chopin. Le concert s’est conclu par un bis magnifique : une mélodie de Poulenc transcrite par Weigel, créant cette atmosphère chantante où l’on croyait à entendre la voix surgir…

05/06/2003

La Nouvelle République 

   



Pour ce pianiste qui n’aime pas se disperser, le goût des intégrales présentées dans un lieu prestigieux montre une tendance à aller au cœur d’un sujet. Après Messiaen et Liszt, il s’attaque aux études de Chopin dont il jouera les deux livres d’un jet à l’Opéra de Compiègne: une superbe performance que peu arrivent à maîtriser. Et surtout une bourrasque d’émotions.

30/04/2003

 Le Figaro




François Weigel à Alençon : Le toucher de l’âme… Un concert enrichi par les commentaires variés, pleins d’humour et de vie, d’un artiste qui sait aussi bien interpréter l’œuvre qu’évoquer son créateur. Le jeu de François Weigel possède un toucher de velours, exhalant une sensibilité à fleur de peau.

11/11/1999

Ouest France



 

La presse et le public ne tarissent pas d’éloges à son sujet : François Weigel est un artiste exceptionnel. Jeune gloire fougueuse et montante, il développe une créativité d’interprétation hors du commun.

Flâneries de Reims - 30/06/1997

L’Union



François Weigel : point d’orgue pianistique ! Un public décontenancé par la beauté de la prestation. La musique est belle, la prestation est bouleversante. François Weigel a sublimé la collégiale. Son jeu demeure stupéfiant. Il fascine. C’est du bonheur, simplement du bonheur. 

14/08/1995

 Le Dauphiné Libéré



 

François Weigel est un pianiste éblouissant de technique, mais aussi un artiste capable de choses plus légères comme les merveilleuses Sonates de Scarlatti. 

F.Membre - 21/03/1995

L'Est Républicain



 

Brillante pianista che « legge » Chopin in modo geniale. Brillante e per nulla convenzionale. 

Chiara Zocca - 28/05/1994

L'Arena



 

Weigel abile come il giovane Horowitz. 

Elisabetta Perucci - 28/05/1994

Cronaca



Piano magnétique ! François Weigel affiche un talent d’une rare originalité. C’est ce qui fait d’abord l’intérêt de son jeu à aucun autre identique. L’allure déjà attire en scène, étonne. On soulignait l’an passé, la fascination exercée par l’artiste sur son public. Qualité  rarissime que l’on a pu reconnaître autrefois chez un Horowitz ou plus près de nous chez un Pollini. Les Variations de Beethoven et de Mendelssohn, formellement belles, montraient les grandes qualités architecturales du pianiste. Les Sonates de Scarlatti alliaient à ce sens de la construction, une dimension imaginative phénoménale, sensuelle, gracieuse, souplement pesée et articulée. Du très grand art qui devrait faire date. 

Eric de Gaudemar - 30/12/1991

Le  Méridional



Délicatesse flamboyante ! Ce jeune pianiste nous saisit tant par la délicatesse de son toucher que par la souveraine et sonore profondeur au cœur de laquelle il entraîne le public. Si l’on prise la sobre discrétion ou la vive fluidité du jeu, on aimera surtout chez Weigel ce romantisme sombre qui magnifie encore une profonde et exigeante sensibilité. Un clavier où tout est luxe, calme, intelligence et volonté. 

Festival de Sully - 27/05/1992

La République du Centre



Le piano fascinant de François Weigel. Le récital de François Weigel était tout simplement exceptionnel. Un tempérament, donc un talent original, qui fait, avouons-le, penser à l’Horowitz des jeunes années. La hauteur de vue, la « nervosité » du jeu, une inimitable force incantatoire qui donnent à Rachmaninov, Albeniz, Stravinsky ou Scarlatti, l’allure le panache et le ton impérieux, "sauvage" à l’occasion, qu’il convient. Tout cela est terriblement vivant, sain, sans aucune faute de goût et répétons-le, témoigne d’une profonde personnalité. Un retour à Aix évidemment s’impose.

Eric de Gaudemar - 28/12/1990



Weigel : un grand pianiste. C'est de l'héritage de deux traditions pianistiques, une allemande et une française, que François Weigel peut se réclamer, dans la ligne de la plus grande tradition pianistique, telle que nous pouvons nous la représenter chez un Liszt. Sa synthèse personnelle reflète sa manière, comme celle de Horowitz et de Pogorelich, en un touché profondément différencié, extrêmement original dans l'agogique ou le rubato, dans les contrastes formidablement marqués et dans les tempi tout à fait personnels. François Weigel est un grand pianiste, un artiste qui va son propre chemin, un grand et original représentant des postmodernes. Ce fut un événement tout à fait rare et précieux qui aura un écho de longue résonance.

Slobodan Miletić - 24/04/1992



Ein pianistischer Feuerkopf. Weigel, der das seltene Glück hatte, vom Wunderkind bruchlos in eine Erwachsenen-Laufbahn überwechsel zu können, begeisterte seine Zuhörer vor allem mit Liszt, später dann mit delikat serviertem Debussy und der umwerfend rasanten Stranvinskys « Petruschka ». Feinheiten des Anschlags erfreuten dabei ebenso wie ein genuiner Sinn für dynamische Gewichte. 

17/11/1987



CONCERTOS : 



Des moments uniques ! Le moment fort de la soirée : l'interprétation magistrale du deuxième concerto pour piano de Rachmaninov par l'élégant virtuose français François Weigel en totale harmonie avec l'Evian Festival Orchestra dirigé par Laurence Dale. 

Festival d'Evian

27/05/2012

Le Dauphiné Libéré



Le pianiste français François Weigel a livré une superbe exécution du concerto pour piano n°2 de Rachmaninov, distillant de son clavier une sonorité claire et pourtant riche, jamais percussive. Capable de plénitude même dans le fortissimo, il a ajouté une conception d’une grande rigueur, toujours musicale.

Emmanuel Andrieu

12/06/2012

ClassicInfo.com



NOUVEL ORCHESTRE DE SAINT ETIENNE

Tout simplement géant ! Le concerto de Massenet  avec le Nouvel Orchestre de Saint Etienne dirigé par Patrick Fournillier a été royal, et François Weigel s’affiche comme un pianiste éblouissant.

15/11/1999

La Tribune - Le Progrès



ORCHESTRE NATIONAL DE LORRAINE

Arsenal de Metz : Concerto en Fa de Gershwin avec l’Orchestre National de Lorraine en présence d’une foule qui apprécia vivement le programme. Jacques Mercier dirigea le concerto comme une vaste pièce jazzo-symphonique déployant le côté spectaculaire et rutilant des cuivres et la forte rythmique des percussions. François Weigel développa un jeu fluide, clair et bien rythmé en affirmant un « pianisme à la française ». En bis un prélude très blues du compositeur.

03/04/2005

Le Républicain Lorrain



ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

Une enivrante Turangalîla à l'Orchestre National de Lille. Un orchestre dans ses grandes dimensions, sous l'excellente direction de Paul Polivnick. Le piano, joué par François Weigel, avec ses interventions constantes au fil des dix mouvements de la symphonie, est ici soliste. Poétique et magistrale, envoûtante et mystérieuse, enivrante : la Turangalîla est sans doute l'une des pièces les plus inventives et les plus accomplies du maître.

Jean-Marie Duhamel - 15/11/06

La Voix du Nord



ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MULHOUSE

Symphonie Turangalîla : Ivresses mélodiques et rythmiques. Le piano, tenu avec netteté par François Weigel,  y joue le rôle central. Il catalyse, relance, conclut. Il déchaîne la tempête des percussions et des vents, il apaise les mouvements obsédants des cordes, il martèle, par des accords plaqués, des intentions amplifiées par l'ensemble. François Weigel, très à l'aise dans ce répertoire étincelant, a été comme le second du chef !

31/01/07

L'Alsace



WIELKA ORKIESTRA SYMFONICZNA POLSKIEGO RADIA

Kosmiczne brzmienie !Na wielkie brawa zasluguje pianista Francois Weigel. Doskonala technika w polaczeniu z olbrzymia muzykalnoscia pozwolila mu na precyzyjne przedstawienie wirtuozowskiej partii fortepianu. Weigel z wyczuciem prezentowal zarowno intymnie brzmiace piana, jak i ekspresyjne forte (emocji nie wytrzymal sam fortepian rozstrajajac sie w gornym rejestrze). Burzliwe oklaski zakonczyly konzert.

Julia Braun - 15/12/1998

Gazeta Wyborcza



ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE LA RADIO NATIONALE POLONAISE

Sonorités cosmiques ! Le pianiste François Weigel mérite d’être fortement applaudi. Une technique parfaite et une phénoménale musicalité lui ont permis de présenter la partie virtuose de piano avec précision. Weigel fait preuve d’une grande sensibilité aussi bien dans les pianos intimes que les forte expressifs. Des applaudissements orageux ont terminé le concert.

Julia Braun - 15/12/1998

Gazeta Wyborcza



PHILHARMONISCHES STAATSORCHESTER HAMBURG

In Stranvinskys vergnüglichem "Capriccio " für Klavier und Orchester versprühte der ausgezeichnete Pianist Francois Weigel jede Menge Esprit - beeindruckend sein präziser, flexibler Anschlag. Nach der Pause mußte er nochmal ran - und begeisterte in Mozart Klavierkonzert B-Dur KV 450 mit sensibler Tongebung.

Jan-Barbara Hentschel - 17/10/1998

Hamburger Abendblatt



ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE HAMBOURG

Une révélation dans le concerto pour piano et orchestre "Capriccio " de Stravinsky: l’excellent pianiste François Weigel en a fait jaillir beaucoup d’esprit, impressionnant par son toucher précis et souple. Il devait nous enthousiasmer à nouveau après l’entracte, avec la sensibilité de son phrasé, dans le concerto KV 450 de Mozart.

Jan-Barbara Hentschel - 17/10/1998

Hamburger Abendblatt



ORCHESTRE NATIONAL D'ILE DE FRANCE

François Weigel fit littéralement décoller les mélomanes avec la célèbre Rhapsody in Blue avec l’Orchestre National d’Ile de France sous la direction de Jacques Mercier. Tout de blanc vêtu, talentueux et drôle, le musicien swinguait dans son interprétation pour laquelle il reçut une ovation.

Flâneries de Reims - 24/07/1998

L’Union



ZAGREB CHAMBER ORCHESTRA

Virtuos ! Franz Liszts großer Paraphrase auf "Dies irae", die traditionelle Sequenz der Totenmesse, für großes Orchester und Klavier, gab es in einer Bearbeitung von François Weigel, der auch den Solopart ausführte. Klar, dass er sich das Werk zurechtlegte, um alle seine Vorzüge auszuspielen. Lyrisch zarte Momente wechselten mit kraftvollen Kadenzen und ergaben eine imposante Abfolge von pianistischen Virtuositäten. Eifriger Applaus.

Willi Rainer - 28/06/2008

Kleine Zeitung



ORCHESTRE DE CHAMBRE DE ZAGREB

Virtuose ! la grande paraphrase de Liszt sur "Dies irae", la séquence traditionnelle de la messe des morts, pour grand orchestre et piano, dans la transcription de François Weigel, qui tenait aussi la partie soliste. Il est clair que l'oeuvre a été travaillée pour faire ressortir ses qualités intrinsèques. Des passages doux et lyriques alternèrent avec des cadences puissantes et révélèrent une succession imposante de virtuosité toute pianistique. Applaudissements fervents. 

Willi Rainer - 28/06/2008

Kleine Zeitung



ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE MONTPELLIER

Révélation d’un remarquable pianiste : François Weigel dont le jeu brillant, chatoyant, vif et aisé, en stupéfia plus d’un lorsqu’on sait de surcroît qu’il s’agissait d’un remplacement au pied levé dans le concerto de Chopin avec l’Orchestre National de Montpellier sous la direction d’Enrique Diemecke.

Michel Faure - 04/05/1998

Le Midi Libre



 CHAMBERMUSIC : 



François Weigel est adossé au mur. Concentré, il regarde les quatre jeunes musiciens avec attention. Pianiste et compositeur, c'est lui qui a été choisi par le Festival de Pâques d'Aix-en-Provence pour accompagner le tout jeune Quatuor Aix dans sa recherche de son et d'excellence. Il nous invite à tendre l'oreille. "C'est un moment assez rare! Vous êtes en train d'assister à une véritable naissance" murmure-t-il. "Pour le festival, ce relais passé d'une génération à une autre est important, explique François Weigel. C'est un projet magnifique qui montre que le festival investit dans une jeunesse extrêmement talentueuse et dans l'identité "quatuor".  François Weigel a l'oeil attentif et la figure protectrice. Même s'il jouera à Aix avec les musiciens au piano, il s'est mis volontairement en retrait des répétitions, laissant le soin à chacun de trouver sa place et son équilibre. Pour s'émanciper, le quatuor doit aussi apprendre à voler de ses propres ailes. François Weigel atteste que "ce sont d'excellents musiciens, complètement épanouis" avant de se tourner vers eux. "Je ne vous cache pas que j'aimerais intervenir plus mais ce n'est pas le but. Le but c'est de trouver vous-mêmes, de vous sentir libres"

La Provence - 04/2017



Pralles Klangpaket. Wer sich den Anton-Webern-Tag als eher karges Classics-Musikmahl vorgestellt hatte, aber dennoch in die Wörtherseehalle gepilgert war, wurde überrascht: François Weigel am Flügel und das Amarcord Quartett der Berliner Philharmoniquer lieferten ein pralles Klangpaket…Hätten die,,Classics", wenn Weberns Leben und Werk nicht durch eine irrtümlich (!) abgegebe Ami-Besatzungskugel gestoppt worden wäre, mehr Webern an diesem Tag gemacht? So gab's nach der Pause Cesar Franck – allerdings prächtiges – Klavierquintett. Großer Jubel.

17/06/2005

Kronen Zeitung



Klangrausch in starker Kurzform. Das "Amarcord" Quartett und der Pianist François Weigel eroberten am Anton-Webern-Tag die Herzen der verzückten Konzertbesucher…

17/06/2005

Neue Kärntner Tageszeitung



Kreativ, abseits vom Mainstream. Zum vierten Mal konfrontiert das Festival "Wörthersee Classics" unterschiedliche Komponisten, die dort gearbeitet haben. (…) Noch konzentrierter die kammermusikalischen Abende des Festivals, wo unter anderem der französisch-deutsche Pianist Francois Weigel mit einer sensationell transparenten, poetischen Interpretation von Weberns Klaviervariationen op. 27 aufhorchen ließ, während das aus Berliner Philharmonikern gebildete Amarcord-Quartett dem Streichtrio op. 20 irisierende Farben und expressive Zeichnung verlieh.

18/06/2005

Die Presse



Récital avec Laurence Dale à Colmar. François Weigel se montra un accompagnateur extrêmement attentif, soutenant idéalement son partenaire. Son jeu resta toujours clair, sensible, intelligent. Un patchwork de bis vint clore ce concert parfaitement enthousiasmant.

Mathias Heizmann - 08/07/1998

Dernières Nouvelles d’Alsace



La soprano Katarina Jovanovic, accompagnée du grand connaisseur de l'art vocal François Weigel, a réchauffé l'atmosphère de sa voix large et chaude. Le piano de Weigel l'accompagnait dans toutes ses émotions, tantôt drôle, tantôt pleurant, l'imitant ou au contraire explicitant les ambiguïtés du texte par un jeu qui en disait long. Il est beau de voir dans un récital deux interprètes si à l'écoute l'un de l'autre qu'ils semblent n'en faire plus qu'un, et c'est bien les deux cœurs assemblés qui chantèrent l'amour hier soir.

Raphaël Arnault - 08/07/10

L'Union



Quand l’exceptionnel se produit sur scène ! Aux côtés de Jean-Philippe Courtis s’exprime le clavier d’un piano sensible et merveilleux que les mains de François Weigel savent caresser et faire vibrer… Ce pianiste figure déjà parmi les grands et les spécialistes le comparent déjà à l’Horowitz des jeunes années.

05/11/1996

Le Parisien



D’emblée ce fut le pianiste qui ravit presque la vedette, oh certainement pas de quelque accompagnement étouffant les chanteurs, mais par son toucher discret afin de mettre les voix en valeur, faisant tirer des sons prodigieux rarement entendus. Quelle intelligence de jeu chez ce garçon élégant, se fondant littéralement dans la musique, faisant corps avec elle et ne vivant que pour et par elle. C’est ce don de vivacité, déjà loué par Paul Valéry, que le public a retrouvé hier soir. S’il est un magicien, sachant extraire les ressources ultimes et inédites, ce prodige a pour nom François Weigel.

Alexandre de la Cerda - 28/12/2001

France Musique



"Plush is a million pixel" : une expérience musicale novatrice. DJ Doctor Bone, coqueluche de la scène dance-floor entre New York et  Brighton, Steve Argüelles et Benoît Delbecq, duo de choc d'Ambitronix et François Weigel, se sont retrouvés lors d'une soirée exceptionnelle pour réinventer la musique. Une rencontre passionnante entre musique classique, jazz et musiques électroniques. 

29/06/2007

L'Union



CONFERENCES :



Das Symposion, das neben Hugo Wolf auch an den 200.Geburtstag von Hector Berlioz erinnerte, war an einen kunstverständigen Kreis von Musikenthusiasten gerichtet, und befaßte sich nicht nur mit der literarischen Seite (die bekannte Schauspielerin Christine Ostermayer las aus den Memoiren des Hector Berlioz), sondern beleuchtete durch Francois Weigel auch die kompositorischen Eigenheiten des französischen Romantikers. Dass ein Blitzschlag, der das Konvikt am späten Nachmittag für eine halbe Stunde tatsächlich in eine "Sommernacht" verwandelte, den Pianisten Weigel bei seinem "Exkurs über Berlioz" nicht aus der Fassung brachte, sondern sein Improvisationstalent über die Tücken der Elektrizität triumphierten, geriet zu einem heftig akklamierten "Kunststück".

07/2003

Unterkärntner Nachrichten



Intelligente und sympatische Interpreten stehen hier zu Verfügung. Christine Ostermeyer liest aus den Memoiren des witzig-überheblichen Berlioz. Francois Weigel musiziert aus den "Nuits d’été". Plötzlich schlägt ein Blitz – alles ist dunkel für eine halbe Stunde… es wird nicht eine steitbare Stimme aus dem Jenseits gewesen sein ?! 

Margarethe Tauschitz - 19/07/2003  

Salzburger Nachrichten



  COMPOSITIONS : 



L'un des moments forts du récital du baryton Thomas Dolié, dernière Victoire de la Musique Classique, et de la pianiste Muriel Bérard, a été la création mondiale d'une pièce de François Weigel "La Grande Ivresse" sur un poème de Paul Fort, plongeant le public dans une ambiance calme et délicate. 

Cécilia Bazile - 01/07/09

L'Union


WHAT OTHERS ARE SAYING : 



"François Weigel joue avec infiniment de fantaisie, d’esprit et de poésie".

Sir Yehudi Menuhin

Live Music Now - 1992



François Weigel a eu un brillant 1° prix dans ma classe. Son répertoire, sa technique, son intelligence musicale sont tout à fait exceptionnels.

Yvonne Loriod

CNSM de Paris - 1986



"Ton jeu est très beau et m'a beaucoup impressionné. C'est une très belle interprétation (du Concerto en fa de Chopin) très poétique et très personnelle, pianistiquement remarquable".  

Michel Glotz

Musicaglotz - 1998



"J'ai été très heureux d'entendre le récent récital donné à la salle Gaveau par François Weigel. Ce jeune pianiste fait preuve de brillantes qualités, notamment dans les Sonates de Scarlatti jouées avec une vitalité et un sens exceptionnel de la couleur !".  

Dominique Merlet

CNSM de Paris - 1989



"Pour François, un témoignage de la grande admiration que je nourris à son endroit et de l'affection profonde pour lui".  

Michel Glotz 

Musicaglotz - 1994



"Ein ausgezeichneter Pianist, mit einer fabelhaften Technic." 

Alexander Jenner 

Musikochschule Wien - 1985



"Votre talent, votre interprétation et le contact que vous avez su établir avec notre public ont contribué de façon déterminante au succès de notre festival".

Hubert Niess

Festival International de Colmar - 1998



"Musicalité, intelligence, rapidité, générosité, sont les qualités du jeune pianiste François Weigel."

Yvonne Loriod

CNSM de Paris - 1982



"François Weigel aime les difficultés ! Les programmes qu'il nous propose relève de l'exploit ! Alternance de légèreté et de profondeur, le son de François Weigel nous touche de façon irrémédiable. Il est impossible de ressortir de ses récitals sans emmener avec soi une part de poésie. Maître dans l'art de l'échange avec le public François Weigel, dont la technique est saluée par les plus grands,  vous emporte dans son émotion".  

Pierre Jourdan

Théâtre Impérial de Compiègne - 2006



"A mon ami, Maître Weigel, en souvenir de rare amitié et de cette soirée extraordinaire du 22 mai, un instant de bonheur ! Affectueusement." 

Gilbert Forray - 2013

Grand Chancelier de la Légion d'Honneur

Chef d'état major du Président de la République



"Pour François Weigel qui sintéresse à cette Vème République si particulière, qui a la gentillesse d'accompagner de simples amateurs, lui qui est concertiste et a travaillé avec les plus grands, un comportement que peu d'hommes politiques (ou de femmes politiques) auraient eu. En signe de sympathie".

Alain Duhamel 2014
 



"To whom it many concern : it gives me great pleasure to recommend François Weigel. François and I met on stage where we performed Messiaen's Turangalîla Symphonie with the National Orchestra of Lille, France. I was the conductor and he was the superb piano soloist. The solo piano part in this symphony is extremely difficult physically, mentally and artistically. Messiaen asks the pianist to do things with the hands which are not normal. François handled all of these challenges brilliantly and with ease. As a collaborator, he was very easy and enjoyable to work with. Together we created something truly remarkable and the production was a big success. In addition, I would like to say that I also admire this fine artist for the breadth of his interests which includes composition, arranging, solo recitals, and even conducting ! A collaboration with François would always be a very good idea !"

Paul Polivnick - 2011



"Sa technique brillante, ses connaissances musicales et son grand répertoire m'ont permis de l'engager comme chef de chant des chœurs de l'Opéra de Paris pour des ouvrages tels que Saint François d'Assise de Messiaen, Adriana Mater de Kaija Saariaho, Die Frau ohne Schatten, Ariadne auf Naxos de Strauss, Tannhaüser de Wagner, Les Troyens, La Damnation de Faust de Berlioz, l'Amour des Trois Oranges de Prokofiev".

Peter Burian

Opéra National de Paris - 2006



"François Weigel possède un vaste répertoire pianistique qu'il sert avec un talent magnifique et une grande sensibilité. Sa pratique artistique ne se limite pas à l'instrument, mais aborde la musique par d'autres voies comme la direction d'orchestre et la direction de chœurs".  

Jacques Mercier

Orchestre National de Lorraine - 2008



INTERVIEWS : 



François Weigel en récital Salle Gaveau



Interview about Messiaen on Mexican TV



Une soirée de maître  

 



Ein Gastpiel bei Freunden 



Death of Alexis Weissenberg 



Paris Salle Gaveau - Gala Pièces Jaunes 2014  



recitals      concertos     conferences     compositions

chambermusic     interviews     what others are saying

 turangalîla



© 2017 François Weigel. All rights reserved. © Photos Caroline Doutre